La protection du consommateur

12 septembre 2016 0 Par Edith GAUTHIER

logo LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR.

La protection du consommateur et de ses adhérents sont les buts premiers d’un syndicat.

-Un syndicat va s’assurer que les adhérents professionnels assurent la sécurité des populations qui viennent à eux par le fait qu’ils aient une assurance Responsabilité Civile, et de leur capacité à gérer des problèmes, comme : crise cardiaque, malaise vagale avec la formation aux premiers secours comprenant l’emploi d’un défibrillateur (qui est enseigné en CM2) à disposition en général en pharmacie ; chaque minute étant vitale, stage dont les tarifs seront négociés.
Il propose de se former à des tarifs qui seront négociés (selon le nombre d’adhésions au syndicat) à des pratiques « complémentaires » : gestions de stress, anatomie et accompagnement, etc… Concernant le bien-être de la personne ; permettant ainsi d’être responsables et de rediriger les personnes qui viennent vers vous vers des spécialistes allopathiques. La protection du consommateur est la première vocation du Syndicat !
-Un syndicat atteste du professionnalisme et du sérieux de ses adhérents.
Un syndicat est là pour défendre ses adhérents dans leurs vie professionnelle, et veille à ce qu’aucun groupe sectaire ne s’y infiltre et n’hésitera pas à se défaire d’un adhérent ou se porter Partie Civile contre lui si le code de déontologie n’était pas respecté.
-Ce syndicat propose 10 mn de consultation gratuite sur le sujet par notre avocat référent
-Le syndicat renseigne les adhérents pour s’installer à leur compte, Leur donner un choix de possibilités. Négocie des tarifs préférentiels et un choix en assurances et formations complémentaires.
-Tiens ses adhérents au courant des nouvelles lois concernant la professions
-Il va faire avancer la reconnaissance professionnelle par l’obtention du RNCP.
-Ce syndicat professionnel va élaborer un référentiel de base qui permettra aux élèves de se faire valider leur prise en charge par L’ANPE ou le DIF ou autres, en élaborant une grille de nombre d’heures de stages et d’ateliers, justifiant le titre de « formation » et de sa certification finale.

-Un syndicat ne juge pas du contenu d’une formation
-Le syndicat accepte toutes les Écoles de Reiki de filiation USUI.
-Un syndicat ne va pas décider de la « spiritualité » ou du «  matérialisme » d’un enseignement, l’enseignant est libre de son discours et de ses vocations, particularité et transmissions ; pourvu que ce soit dans la liberté de ses élèves, non sectaire et en sécurité.
Ce syndicat n’a pas vocation de créer un référentiel concernant le contenu d’un enseignement.
– Un syndicat est totalement indépendant par essence, que ce soit d’une Fédération ou de toutes autres associations, mais peut être complémentaire.